FUMER TUE

La loi Évin interdit toute propagande ou publicité directe ou indirecte en faveur du tabac (sauf aux enseignes des débits de tabac, sous conditions) ainsi que toute distribution gratuite ou promotionnelle, ou toute opération de parrainage liée au tabac.  Cet article n’est pas destiné à inciter ou approuver la consommation de tabac. Nous rappelons que toute consommation de divers tabac est nocif et dangereux pour la santé.

Loi EVIN

Tabac Info Service

 

Hello les petits castors !

Today je vais vous parler d’un nouveau venu dans la gamme Starbuzz. Je vais plus m’attarder sur le parfum en lui-même plutôt que sur la gamme parce que c’est le seul que j’ai pu tester dans cette nouvelle gamme.

Le Starbuzz SerpentAfterBurner (Banane – Coco – Menthe)

1. Aspect & Odeur :

À l’ouverture du sachet de 200 g, grande surprise on retrouve 2 pochons de 100 g, idéal pour la conservation ! Le temps de fumer le premier pochon de 100 g, le deuxième restera intact !

Ça ne paye pas de mine. C’est un tabac noir avec une très bonne découpe égale au Tangiers (qui est le tabac noir le plus connu je pense), mais la comparaison au Tangiers s’arrête uniquement à l’aspect. En effet ce tabac est bien moins chargé en nicotine.

Pour l’’odeur, on sent une superbe odeur naturelle de banane et de coco qui se marient bien. En ce qui concerne la menthe, je ne la retrouve pas à l’odeur ! En second plan, je sens ce qui pourrait s’apparenter à la « dark leaf » (feuille de tabac noir).

2. Préparation & Matériel utilisé :

– Foyer : Alpaca Apache Medium + Prépa Dense

– Narguilé : Regal Queen Hookah

– Charbon & Système de chauffe : 2x TomCococha Gold + Apple On Top « Provost »

Ressenti & Conclusion.

Pour le ressenti, je retrouve exactement ce que j’ai eu à l’odeur, une superbe banane et de la coco, et comme prévu pas de menthe. Les saveurs sont bien douces, présentes en bouche et fidèle aux arômes des fruits.
J’insiste sur ce ressentit « naturel » car j’avais mis la marque Starbuzz de côté dû aux saveurs très chimiques. Mais là, dans cette gamme, sur cette saveur R.A.S.

Retournons à nos moutons, dès les premières lattes je sens un mixe très bon.
La nicotine m’a prise à la gorge. Je ne sais pas comment décrire cette sensation, j’ai ressenti un goût lourd, comme si la fumée était lourde que d’habitude, mais c’était tout de même agréable.

En ce qui concerne la durée de vie, on est sur un tabac qui tient super bien la chauffe (1h30 de session avant relance). Aucune perte du gout sur la durée. Même lors de me relance ma relance de charbon (1 Tom Gold) je n’ai pas eu de gout parasite.

En conclusion je dirais que j’ai été agréablement surpris par ce tabac. Il m’a donné envie d’en tester d’autres dans cette gamme. Mais je regrette l’absence de menthe annoncée … Lors d’un second test, j’ai pu le re-tester avec une pointe de Tangiers Cane-Mint il fut magnifique.
Pour les amateurs de Dark Leaf ou ceux qui veulent s’initier au tabac noir, c’est une gamme que je conseille. Il y a eu un vrai travail sur le dosage de nicotine, sur la constance de celle-ci durant la session. De plus les arômes sont super bien retranscris.
Je ne dirais pas que c’est un Must Have dans sa tabatière mais j’en suis pas loin. La banane et la coco sont des saveurs très difficiles à fumer pour moi d’habitude, mais là j’ai « grave kiffé » comme disent les jeunes.

Ma note :

Coupe du tabac
Tenu de chauffe
Saveur
Moyenne
 

Pour la saveur, une étoile en moins pour l’absence de menthe, c’est dommage de l’annoncer et de pas retrouver cette menthe ou fraicheur …

Conseil du chef cuistot :

À savourer avec un foyer phunnel sur Alu ou Alu + Apple On Top Provost.