Bonjour les petits singes !

Aujourd’hui Pat va vous parler de la Al Jamal ‘Su

Al Jamal ‘Su

De quoi ce compose cette jolie Allemande ?
Mis à part le vase, la marque fabrique et assemble toutes les pièces en Allemagne !
Le jolie vase est en verre de bohème avec une bague incrusté dans le vase. Celle ci remplace le joint en caoutchouc que l’on peut retrouver sur les autres chicha type traditionnel « classique ». Elle n’est plus visible une fois la base posée dessus.

Bague Al Jamal ‘Su
Al Jamal ‘Su

Une assiette plate, mais bien lourde qui ressemble à un disque d’or.

Assiette Al Jamal ‘Su

On retrouve aussi une magnifique colonne en 4 parties. Sans certitude, cette colonne s’apparente à du laiton, comme toutes les pièces de la chicha. Mais je ne sais pas pourquoi le fabricant ne le mentionne pas sur son site.

Colonne Al Jamal ‘Su
Colonne Al Jamal ‘Su
Colonne Al Jamal ‘Su

A l’intérieur cette colonne se glisse un tube en acier inoxydable. Il finit dans le vase afin d’y visser le plongeur, lui aussi en acier inoxydable. C’est un système plutôt ingénieux et pratique pour nettoyer cette grosse mémère.

Al Jamal ‘Su

La Al Jamal’ SU est fournie avec 2 « connecteurs » tuyaux:

  • Un connecteur pour un silicone simple
  • Un « joint » en métal, qui permet d’y mettre les embouts en bois des tuyaux tradis !

L’un dans l’autre, que ce soit avec un tuyau silicone ou un tuyau tradi dites adieu au joint en caoutchouc !

Connecteur sillicone Al Jamal ‘Su
Connecteur tuyau tradi Al Jamal ‘Su
Connecteur tuyau tradi Al Jamal ‘Su

En parlant de Al jamal je suis obligé de dire que ce sont de très belle pièces. Après avoir discuté avec le fabricant, il m’a dit qu’elles étaient faite main dans son atelier.
A vide la chicha pèse pas loin de 7kg, un bon gros bébé.

Poid Al Jamal ‘Su vide

Pour les amoureux de tradi comme moi, c’est un réel plaisir de l’avoir entre les mains.
C’est de la précision chirurgicale Allemande, et un look de tradi j’en suis amoureux.
Avant de passer au test je donne plein d’adjectifs « positif », mais j’ai complètement oublié de parler de prix, car comme comme une belle montre on ne le regarde pas forcement ! Il va falloir casser un peu la tirelire car on est sur un budget de 520€ prix catalogue.

Passons au test, et pour respecter celle ci je fume sur :

Al Fakher – Double Pomme
Foyer terre cuite et Grille Brohood.
x4 Charbons DUM26

Al Jamal ‘Su

Le tirage est mignon ça claque bien. Il est moins lourd qu’une tradi basique style Khalil Mamoon ou El nefes mais ça reste agréable.
Par contre je ne ressent pas cette sensation de tirage lourd, seulement une impression de fluidité. Pourtant les remous, on les entend !
C’est surement dû au plongeur ultra fin.

Apparemment il existe une option d’avoir un plongeur plus long 17cm au lieu de 12cm, malheureusement je ne l’ai pas eu en mains pour en faire un retour, mais vu le prix du narguilé je trouve sa abusé de ne pas fournir automatiquement un plongeur 5cm plus long pour les vrais amoureux de tirage tradi (lourd).

Le test va vite être conclu car sur les tradi ont ne parle pas de diffuseur, ni de silence, de tirage modulable, ou encore de custom.
C’est du pur bruit à l’état brut, un vrai plaisir.

La purge fonctionne bien elle vide entièrement le vase dû à sa base pleine (close chamber).

Petite précision, lors de ma session j’ai utilisé le manche optionnel de chez Al Jamal à 89€. Il m’a procuré un réel plaisir avec son embout verre.  Une pur beauté esthétique, et le débit est au rendez vous !

Pour conclure :

Les points positifs :

  • La qualité des pièces.
  • Le prestige d’avoir une chicha faite main unique (car numéroté).
  • La précision allemande avec le look tradi.
  • Le manche en option qui vaux le coup pour tout amoureux de tradi.(89€)
  • Le joint en laiton Al Jamal qui retire l’immonde caoutchouc que l’on trouvait sur les tradi.

Les points négatifs :

  • Son prix qui va surement en freiner beaucoup. (520€)
  • Le plongeur plus grand en option. pour le prix du narguilé il aurais pu faire un effort de le fournir avec.
  • Le poids de la chicha – Pas facile à manipuler une fois la session allumer.
  • Le laiton qui demande de l’entretien (polissage).
  • L’assiette qui manque de personnalité par rapport au reste.

Qualité
Finitions
Rapport Qualité/Prix
Moyenne
 

Pour visualiser l’entretien que sa demande je poste une photo avant-après polissage de la bête.
Les chichas en laiton ternissent avec le temps et l’humidité, du coup la case polissage est quasi obligatoire régulièrement pour retrouver la brillance du neuf.
Si le polissage est compliqué pour vous, je vous invite à aller lire l’article sur l’entretien des chichas en Laiton : ici.

Al Jamal ‘Su avant polissage
Al Jamal ‘Su après polissage

Patoche.